MOOC ‘Du manager Agile au designer leader’ – semaine 4 – Le manager designer

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Quatrième (et avant-dernier) billet consacré au MOOCDu manager Agile au designer leader‘ (ou ‘From an Agile manager to a designer leader’, il est traduit en version anglaise) avec quelques notes sur ‘Le manager designer‘.

Vous pouvez trouver mes notes concernant ‘Le métier de manager’ (semaine 1) , ‘Digitaliser le management’ (semaine 2) et ‘Devenir Agile’ (semaine 3).

Design Thinking – Penser design

Le Design Thinking est une méthode pour innover et complète les méthodes agiles qui permettent de travailler avec rapidité et expérimentation.

Le Design Thinking se base sur l’observation des usages et permet de sortir du seul cheminement des parcours liés à l’expérience du client ou du collaborateur.

Les méthodes agiles sont parfaites pour expérimenter. En complément, les méthodes de Design Thinking sont parfaites pour dessiner les solutions issues de l’expérimentation.

La méthode des 5 pourquoi est utilisée lors de la première étape (l’étape d’observation) : le Design Thinking. Elle permet de penser des solutions plus globales. L’innovation dans la terminologie du Design Thinking se nomme idéation.

Airbnb est un bon exemple de Design Thinking, parce qu’ils ont laissé leurs invités utiliser les matelas comme ils l’entendaient. De son côté, Steelcase a formé tous leurs collaborateurs au Design Thinking.

Le manager doit “penser design”

Le manager doit “penser design” car :

  • l’innovation est au coeur de la civilisation numérique
  • il y a passage de l’économie de la possession (cf. la “deuxième révolution industrielle“, sur le déclin) à l’économie du partage (et la “troisième révolution industrielle“, en devenir)
  • il doit être acteur de la transformation
  • il doit passer du “dire” au “faire

Les organisations, en cours de transformation numérique, doivent proposer des produits qui sont adoptés tout de suite par le client (« time to market »). Pour atteindre cet objectif, le produit doit être conçu en conformité avec les différents usages des clients. Dans ce contexte, l’entreprise ne fournit plus de feuille de route au manager pour accomplir sa mission. Sa réussite dépendra, à la fois :

  • de sa faculté à identifier et à associer, dès le départ du projet, tous les acteurs nécessaires pour une mission en construction (et non plus de gérer une équipe statique),
  • de sa capacité à impulser une démarche d’innovation collective qui s’appuie sur ses compétences Design Thinking (et non plus seulement sur des compétences de gestion de projet).

Dans une entreprise en transformation numérique, le manager-designer a pour mission de penser le “faire”.

 

Qu’est-ce que le Design Thinking ?

Le Design Thinking est un mode de pensée et une façon de faire.


The 6-steps Design Thinking process

A la différence de l’agilité (tâtonnement et itération), le Design Thinking représente une méthode d’observation, de créativité, de conception et de production.

L’observation se fait en empathie (méthode des 5 pourquoi) dans une logique de démarche ethnographique.

La créativité, dont une partie constitue l’idéation, ouvre les champs des possibles (matrice mentale); ce qui la caractérise est la multiplicité des méthodes : brainstorming, storytelling, etc…

La conception s’appelle le prototypage : il s’agit de représenter physiquement un objet ou une idée, même s’il est imparfait. C’est le POC (“Proof Of Concept”) qui permet de tester l’idée avant la production. Cela peut se faire en plusieurs fois, pour valider l’usage via la « user journey map » ou « carte de l’expérience usager ».

L’étape finale est donc la production d’un objet fini.

En effet, la méthode agile n’est pas suffisante pour designer des processus, des produits et des services, La force de l’agilité est l’itération mais pas la créativité, qui est la force du Design Thinking.

D’un point de vue historique, le premier auteur de référence à avoir considérer le design comme une nouvelle façon de penser  est Herbert A. Simon, prix nobel d’économie dans son livre The Science of the Artificial.

 

Comment devient-on un manager-designer ou un leader-designer ?

Pour devenir un manager ou un leader-designer, il faut déjà appliquer tous les principes du Design Thinking à soi-même pour transformer les autres et l’organisation. Transformer sa façon de penser, de créer, de concevoir, de faire.

Pour cela, il faut, à chacun des moments de sa vie professionnelle, intégrer la pensée design, qui n’est pas linéaire, mais qui intègre aussi le sensoriel et n’hésite pas à diverger pour mieux converger vers une solution réalisable, collective et en harmonie avec les usages.

Lorsqu’il anime une équipe, le rôle principal du manager-designer est de:

  • créer les conditions pour que les collaborateurs vivent des expériences individuelles et collectives, en relation avec les objectifs à atteindre
  • les amener à proposer une solution prototypée et améliorable

Le penser et le faire du manager-designer

 

Les étapes de la transformation du leader-designer  sont :

  1. intégrer les usages dans sa vision
  2. créer des lieux de collaboration transdisciplinaire
  3. favoriser l’émergence de nouveaux métiers
  4. passer de la culture du résultat à la culture de la solution

Les etapes de la transformation pour le manager-designer

 

Related posts:

One thought on “MOOC ‘Du manager Agile au designer leader’ – semaine 4 – Le manager designer”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *