Le monde en 2050, un excellent récit d’anticipation

Extraits :

“En moins de 30 ans, aux environs de 2050, les partis politiques au sens classique avaient quasiment tous disparus, ceux qui subsistaient ressemblaient davantage à un étrange mélange d’agences de communication dotés de milices très actives et dirigés par des “stars” des industries du divertissement, pour la plupart milliardaires, pour la plupart sans aucune formation ou culture politique.”?

“Mais il y avait aussi toute une série d’effets positifs paradoxaux : le chômage avait été éradiqué pour être remplacé par une nouvelle forme d’employabilité qui multipliait les missions précaires. On avait davantage éliminé la notion de “métier” ou de “salariat” que réellement supprimé le chômage mais chacun semblait se satisfaire de ses “MESRINE”, ses “Missions Economiques ou Sociales RandomIsées NEcessaires” ; les actes d’agression racistes avaient fortement baissé puisque chaque communauté vivait à l’abri de ses propres murs, physiques ou virtuels. Jamais on n’avait autant détesté ou eu peur de “l’autre” mais comme on ne croisait quasiment plus jamais “l”autre” … on se contentait de le détester et de le molester dans quelques arènes virtuelles.”?

“Devant ce bilan, et comparativement à celui des PPP en place, lorsque Mark Zuckerberg alors âgé de 75 ans annonça que Facebook devenait “The Facebook Digital Labor Party” (FDLP) et lorsque de son côté Larry Page annonça presque simultanément que Google devenait “The Google Democracy Engine” (GDE).”

Source :
https://affordance.typepad.com/mon_weblog/2016/11/le-professeur-histoire.html

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *