MOOC ‘Du manager Agile au designer leader’ – semaine 5 – Devenir un leader

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Devenir un leader

Source: Anglican Journal

Ce dernier billet (semaine 5) consacré au MOOCDu manager Agile au designer leader‘ (ou ‘From an Agile manager to a designer leader’, il est traduit en version anglaise)  a pour sujet : “Devenir un leader“.

Pour les précédentes semaines du MOOC, vous pouvez trouver mes notes concernant :

I) Devenir un leader : conseils de dirigeants

Quelques citations

« J’associe spontanément trois idées à la notion de leadership…être devant …, agir en porte drapeau…, la confiance »

(Patrick Ricard – Pernod Ricard)

 

« La principale responsabilité du leadership est de garantir que chacun aura les mêmes chances de voir son travail reconnu et récompensé »

(Xavier Fontanet – Essilor)

 

« La véritable mesure du leadership est celle de la satisfaction durable des clients, des collaborateurs et des actionnaires »

(Frédéric Oudéa – Société Générale)

 

« La vraie différence entre management et leadership se situe au niveau des idées »

(Jean-François Rial – Voyageurs du Monde)

 

« La dimension leadership est devenue une qualité indispensable pour le manager »

(Françoise Gris – Pierre & Vacances)

Source des citations : Leadership, Eric-Jean Garcia, 2011, ed. de Boeck

 

Etude de cas

Dans le cadre d’un groupe de travail très diversifié, qui a du mal à avancer en vue de la réalisation d’un projet de dématérialisation impactant plusieurs services de l’entreprise, un nouveau manager est nommé (faisant déjà partie de l’équipe projet).

Comment va-t-il s’y prendre afin de retrouver une cohésion d’équipe avec des experts de divers domaines, pour qu’à la fin de la réunion l’équipe soit à nouveau dans la cohésion mais surtout que le projet avance dans le bon sens ?

1 – Imposer une vision nouvelle avec un style plutôt directif.

2 – Laisser-faire les experts, comme dans le cadre des précédentes réunions, où chacun des experts argumente avec ses compétences spécifiques.

3 – Se positionner en qualité de leader participatif avec une vision, un cap qu’il s’est donné avant la réunion après une réflexion personnelle sur la stratégie à utiliser dans le contexte présent. Partager cette stratégie avec son équipe et établir un plan avec eux.
 
La bonne réponse est...

La réponse 3 est bonne.
 
Après une réflexion sur les personnalités et l’état d’avancement du projet qui stagne, le manager souhaite modifier le statu quo qui ne mène pas à l’objectif. Il structure et planifie alors toute les réunions, en fixant en début de réunion ce cadre :

« Voilà où nous en sommes, et l’objectif de la réunion : à la fin de la réunion, nous aurons trouvé une solution qui permet d’arriver à finaliser cette étape… »

=> Le manager a donc donné une vision structurée et un objectif à atteindre.

Pour atteindre cet objectif, le manager s’est positionné en qualité de leader participatif : chacun des membres de l’équipe projet a pu donner son avis et ses arguments, en veillant à suivre un timing bien planifié dès le début de la réunion, par soucis d’équité et de participation de chacun.

Le nouveau manager a rassemblé les idées de chacun au fur et à mesure de la réunion, recadré les débats si ces derniers étaient hors sujet puis a procédé à une restriction du choix des possibles pour ne retenir que les plus appropriés.

La solution a découlé d’elle-même au fur et à mesure des débats. Pourquoi ? Grâce à un nouveau style de management beaucoup plus créatif, permettant à chacun de s’exprimer en toute confiance et de trouver de la reconnaissance. La vision initiale du manager a permis de rassembler et de faire ressortir le potentiel de chacun dans le respect de l’autre.

Au final, ce fut une réussite, avec accomplissement de l’objectif attendu, une grande stimulation intellectuelle pour chacun, une cohésion de groupe retrouvée dans laquelle chacun a trouvé sa place.

Il s’agit d’un mode de leadership structurant, participatif et transformationnel avec une vision pour atteindre l’objectif attendu.

 

II) Quelle est la différence entre le management et le leadership ?

Management

Utilisation de l’autorité afin d’obtenir la confiance des membres de l’organisation

  • gère la complexité
  • organise, contrôle, gère les problèmes, se concentre sur les objectifs
  • comment faire les choses

Leadership

Capacité d’influencer à nouveau pour atteindre les objectifs

  • gère le changement, l’incertitude
  • motive, crée le sentiment d’appartenance, inspire, rassemble, donne une vision
  • quelle signification à faire les choses

Manager et Leader

Ce sont deux profils différents qui peuvent être complémentaires mais pas obligatoirement.

Un manager peut se développer dans l’entreprise sans nécessairement devenir un leader et réciproquement.

Néanmoins, de nombreuses organisations valorisent les compétences de leadership comme moteur de progression professionnelle. En effet, le leader influence, et dans le contexte d’organisations de plus en plus aplaties (“flat hierarchy“), organisées par projet et équipes virtuelles, l’évaluation des performances tend à ne plus se baser seulement sur les résultats mais également sur la zone d’influence.

Abraham Zaleznik, l’un des premiers auteurs à explorer la différence entre management et leadership (Managers et leaders : en quoi sont-ils différents ?, HBR, 1977, 2004), estime que le manager agit et le leader communique.

Pour John P. Kotter, (Qu’est-ce que le leadership, HBR, 1999), le manager doit gérer la complexité, le leadership et le changement.

 

III) Qu’est ce qu’un leader ?

Pour décrypter le leadership d’une personne, plusieurs grilles de lecture sont proposées.

Les 8 archétypes du leader

Dans The International Journal of Human Resource Management (2010), Kets de Vries & al. exposent les 8 archétypes du leader :

  1. Stratège
  2. Catalyseur
  3. Négociateur
  4. Bâtisseur
  5. Innovateur
  6. Gestionnaire
  7. Coach
  8. Communiquant

Les compétences professionnelles du leader

Kouzes & Posner (The Leadership Challenge, 2003) énoncent 5 compétences professionnelles pour un leader :

  • Montrer le chemin (clarifier les valeurs et les idéaux)
  • Inspirer une vision partagée (donner une vision optimiste du futur)
  • Défier le statu quo (prendre des risques, tester les opportunités)
  • Mettre en condition les équipes (encourager chacun, donner confiance)
  • Mettre du coeur à l’ouvrage (célébrer les victoires, reconnaître chaque collaborateur)

Les compétences personnelles du leader

Pouvoir, authenticité, légitimité et charisme.

 

IV) Que nous apprend la théorie ?

La théorie des traits de personnalité

Cette théorie considère que la différence entre les leaders et les non-leaders s’explique par certaines variables :

  • Ambition et énergie
  • Désir de diriger
  • Honnêteté et intégrité
  • Confiance en soi
  • Intelligence
  • Faculté à influencer
  • Connaissance de son métier

5 types de leadership

Robert R. Blake et Jane Mouton (Managerial grid model, 1964) décrivent 5 types de leader en fonction de l’orientation vers les personnes et l’orientation vers la production :

Blake et Mouton décrivent 5 types de leader

 

Le modèle situationnel

Hersey et Blanchard proposent un modèle situationnel dont découlent 4 types de management :

  1. management persuasif
    • mobilisation, conviction, formation
  2. management participatif
    • négociation, conseil, écoute
  3. management directif
    • organisation, instructions, contrôle
  4. management délégateur
    • responsabilité, initiative, prise de risque

 

La difficulté n’est pas de voir ce que personne n’a jamais vu mais de penser comme personne n’a jamais pensé au sujet de quelque chose que tous voient.

Arthur Schopenhauer

 

 

V) Comment passer de manager à leader ?

Dans Leadership pipeline (2011), Ram Charam et Stephen Drotter listent 6 étapes dans la carrière d’un manager :

  1. Se gérer soi-même
  2. Gérer les autres
  3. Gérer des managers
  4. Être un manager fonctionnel
  5. Gérer un centre de profit
  6. Être manager de division
  7. Directeur général opérationnel

Ces auteurs définisent aussi le “leadership de transition” :

Le leadership de transition

 

Related posts:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *